Les différents types de peau

Après le dernier article sur la structure de la peau, continuons nos investigations sur la peau avec la connaissance de notre type de peau.

Il existe 4 types de peau : normale, grasse, sèche ou mixte. A cela s’ajoute certains sous-types : sensible, déshydratée, mature...

Votre type de peau est génétiquement programmé et restera le même toute votre vie. Les sous-types peuvent eux changer régulièrement, influencés par différents facteurs internes et externes que nous verrons dans un autre article.

Même si rien ne peut changer profondément notre type de peau, des soins adaptés peuvent permettre de l’équilibrer et de l’harmoniser.

Les types de peau :

Peau Normale :

Bon ça c’est la peau de rêve. Aucune imperfection, un teint uni, des pores resserrés, pas de zone de brillance... Les personnes qui ont ce type de peau sont très chanceuses... Mais très rares aussi !

Ses besoins : un nettoyage doux et une crème hydratante simple et basique. Peu de soin suffisent !

Peau Grasse :

La peau grasse se caractérise par une surproduction de sébum. Cependant, souvent décapée dans l’espoir d’éviter ces zones de brillance, elle se retrouve rapidement déshydratée. Et oui ! Une peau grasse peut être déshydratée ! Le pH des peaux grasses a souvent tendance à s’alcaliniser, favorisant la prolifération de bactéries à l’origine de l’acné. Il est donc important de tester le pH de vos produits et de favoriser des produits au pH légèrement plus acide que les peaux normales (5.4 à 5.9) afin de réguler votre peau. Attention à l’utilisation de savon ou de liniment qui sont basiques. Il est donc important de rééquilibrer le pH de votre peau après l’utilisation de ces produits par des produits plus acides (crèmes, hydrolats..)

La reconnaitre : la peau brille, elle est souvent sujette aux imperfections puisque les pores de la peau se bouchent du fait de cette trop grande proportion de sébum. Les pores de la peau sont visibles, dilatés. Le grain de peau est irrégulier. Ces types de peaux sont déséquilibrés et ont tendance à s’irriter et de déshydrater rapidement.

Un avantage ? Les signes de l’âge apparaissent moins vite.

Ses besoins : La douceur ! Des produits lavant doux et des soins hydratants et nourrissants sans être trop riches. Il existe pour cela des huiles végétales séborégulatrice. Respecter une hygiène rigoureuse : démaquillage et nettoyage tous les soirs. Aller se coucher sans se démaquiller ni libérer sa peau de la pollution de la journée est la meilleure manière de boucher les pores de la peau.  N’oubliez pas d’utiliser des produits hydratant, car une peau grasse se déshydrate très vite par manque de soins. Vous pouvez réaliser 1 fois par semaine un gommage doux afin de déboucher les pores de la peau en profondeur. Cependant, n’utilisez pas de produit trop abrasifs au risque de voir votre peau réagir à l’agression en produisant encore plus de sébum. Attention également au soleil, s’il a tendance à améliorer momentanément l’apparence des peaux grasses ou à imperfection, une fois l’exposition terminée, la peau va se défendre et les boutons reviendront au galop !

La peau peut devenir grasse momentanément après une perturbation hormonale, le stress, la pollution mais aussi des soins trop agressifs.

Peau Sèche :

La peau sèche se caractérise par un film hydrolipidique pauvre en lipide. Ce film n’assure donc pas son rôle pour empêcher l’eau de s’évaporer. La peau se déshydrate. Mais attention, il ne faut pas confondre une peau déshydratée d’une peau sèche. La peau sèche est un type de peau, qui se déshydrate facilement, la déshydratation est un état. Il faut savoir que toutes les peaux se dessèchent avec l’âge puisqu’elle produit moins de sébum.

La reconnaitre : fine, tendance à tirailler voir à peler, plus sujette au vieillissement cutané, sensible aux changements de conditions (chaud, froid, vent, soleil...)

Ses besoins : Etre nourrie en plus d’une bonne hydratation. Utilisez des huiles et beurres riches, nourrissants. Vous devez combler le manque de sébum de votre peau pour limiter la déshydratation. Utilisez également des actifs hydratant et buvez beaucoup d’eau.

Peau mixte :

C’est un mélange de deux types de peau. Une peau grasse sur la zone T (front – nez – menton) et normale à sèche sur les joues. L’idéal pour ce type de peau et d’utiliser des produits différents pour les deux zones.

Ses besoins : Je vous conseille de favoriser les soins pour peaux normales à sèches en faisant attention à n’utiliser que des huiles non comédogènes. Sur la zone T, vous pouvez utiliser une huile ou un mélange d’huiles anti-imperfection ou séborégulateur.

Types de peau

Les sous-types de peau :

Peau sensible :

Elle s’additionne aux types de peaux classiques (normale, sèche, grasse, mixte). Elle se caractérise par une réaction importante aux conditions extérieures.  Elle a tendance à rougir, à chauffer, bruler ou démanger.

Ses besoins : utilisez des huiles et beurres apaisant. Attention aux produits irritants (cannelles, huiles essentielles, huile ou beurre puissantes, gommage abrasifs).

Peau mature :

Elle n’est pas en elle-même un type de peau. Elle s’ajoute à un des types de peau précédemment cités. En effet, avec le temps, la peau fabrique moins de collagène, s’affine et elle devient moins élastique. Les peaux matures sont plus sèches.

Ses besoins : Faites des soins adaptés à votre type de peau de base. Mettez le paquet sur l’hydratation, notamment sur le contour des yeux et de la bouche.

Peau déshydratée :

Comme dit plus haut, c’est un état temporaire de la peau. Elle manque d’eau. Cela peut concerner tous les types de peau.  Il faut savoir qu’on perd environ 500ml d’eau par jour par diffusion des couches profondes vers les couches superficielles de la peau. Cela sans compter la transpiration. Inutile de préciser qu’il faut donc boire suffisamment tous les jours pour remplacer ces pertes d’eau.

Peau terne :

Le teint est sombre, manque d’éclat. Cela résulte souvent d’une accumulation de toxine dans votre corps (pollution, stress). Le manque de sommeil engendre un ralentissement de la régénération cellulaire qui peut engendrer de type de problème.

 

Comment déterminer son type de peau :

Prenez d’abord soin de nettoyer votre peau. Cherchez à déceler la présence de rougeur, de points noirs, de desquamation, de pores dilatés.

On peut se poser les questions suivantes :

  • Mon teint est-il régulier, les pores sont-ils visibles ?
  • Ma peau tire ? Est confortable ? Douce ?
  • A-t-elle l’air plutôt fine ou épaisse ?

Vous pourrez alors déterminer si vous avez la peau sèche, grasse, normale ou mixte.

 

Déterminer l’état de santé de sa peau :

Une fois que vous connaissez votre type de votre peau, observer au quotidien l’état de santé de votre peau sera un bon indicateur de l’efficacité de votre routine de beauté.

Observez :

  • Les signes de vieillissement cutané (rides, ridules), qui exprime souvent un manque d’hydratation et qui sont plus fréquent chez les peaux matures.
  • La couleur de votre peau, votre teint, les rougeurs. Vous pourrez déterminer si votre peau est sensible. Ces critères sont aussi un bon indicateur de votre état de santé globale.
  • La production de sébum : peut augmenter ou diminuer en fonction de divers facteurs environnementaux. A vous d’adapter vos soins.

 

En espérant que cet article vous plaise,  à bientôt les lucioles !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.